Place à la jeune génération !

La saison des concerts d’orgue à l’église Saint-Jean de Wissembourg se poursuit le jeudi de l’Ascension avec un récital de Thomas Kientz consacré à la musique flamande.

Thomas_Kientz_2015

Un instrument ouvert à tous et polyvalent. Voilà l’ambition de l’orgue Thomas de Wissembourg. Un projet réalisé grâce à son utilisation dominicale quotidienne, aux cours de musique prodigués, à une série estivale de moments musicaux intitulée « L’orgue du marché » mais encore grâce à l’ouverture à toutes les générations. Ce jeudi, Wissembourg accueille l’un des plus jeunes représentants de l’école d’orgue française. Thomas Kientz, organiste titulaire à Strasbourg des orgues de saint-Pierre-le-Jeune protestant, saint-Guillaume ainsi que de l’orgue de chœur de la cathédrale de Strasbourg, proposera un programme original qui nous fera voyager à la lueur des contrées nordiques. De Sweelinck à Bach en passant par Lübeck ou Hurlebusch, c’est un répertoire résolument polyphonique qui raisonnera dans l’église Saint-Jean. L’orgue Thomas fera le reste : inauguré en 2015 l’instrument possède un équilibre sonore particulier et des couleurs poétiques chatoyantes qui sauront donner une plus-value aux pièces interprétées.

Pour ce concert, place donc à la jeune génération avec Thomas Kientz. Né en 1991, Thomas Kientz commence ses études au Conservatoire de Strasbourg, puis se perfectionne à Paris auprès de Vincent Warnier pour l’orgue, et de Nicolas Mallarte au conservatoire de Boulogne-Billancourt pour le piano. En parallèle, il obtient un premier Prix d’improvisation à l’orgue dans la classe de Pierre Pincemaille au Conservatoire de Saint Maur-des-Fossés. Thomas Kientz poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris auprès d’Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, Yves Henry, Pierre Pincemaille, Laszlo Fassang, Isabelle Duha, Louis-Marie Vigne. Il y obtient le Master d’orgue, le Prix d’harmonie, le Prix de contrepoint et étudie actuellement dans la classe d’improvisation à l’orgue. Son désir d’approfondir les différentes époques du répertoire l’amène à compléter sa formation auprès de divers pédagogues tel que Louis Robilliard, Eric Lebrun, Lorenzo Ghielmi, Andrea Marcon. Thomas Kientz se distingue par de nombreux prix internationaux. Il développe aujourd’hui une carrière de soliste à l’orgue et d’accompagnateur au piano en France, Allemagne, Suisse, Italie, Belgique ainsi qu’aux Etats-Unis où il était young artist in residence à la cathédrale de la Nouvelle Orléans (Louisiane) d’octobre 2013 à avril 2014. Nul doute qu’il saura, jeudi 25 mai à 20h, combler les oreilles novices et mélomanes lors d’un récital qui s’annonce exceptionnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s