L’orgue du marché avec Roselyne KOENIGUER

Ce samedi Roselyne Koeniguer sera à l’orgue Thomas de Wissembourg pour le dernier concert du marché du mois de juillet. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’orgue Thomas de l’église protestante Saint-Jean de Wissembourg n’est plus à présenter. Cependant, inauguré le 28 juin 2015, il n’a de loin pas dévoilé tous ses secrets. D’inspiration nord-allemande, il ouvre aux organistes un large éventail de choix sonores et donc de littérature organistique. Le public est conquis dès les premières notes. Cet été, il sonnera à nouveau de tous ses jeux pendant les concerts de l’orgue du marché qui ont lieu tous les samedis du 30 juin au 25 août. Des organistes de tous horizons, professionnels ou amateurs se partagent la tribune pour offrir à l’auditoire une demi-heure de musique issue de leur plus beau répertoire.

L’entrée est gratuite. Les dons recueillis permettent de soutenir les projets missionnaires de la paroisse.

Ce Samedi 28 juillet 2018, date anniversaire de la mort de Jean Sébastien BACH, Roselyne KOENIGUER, professeur d’orgue, interprètera des compositions de ses ancêtres : Johann Christoph Bach, Johann Michaël Bach, de ses fils : Wilhelm Friedemann Bach, Carl Philipp Emmanuel Bach, de D. Buxtehude, qui l’a tant influencé, et bien-sûr de J.S. BACH lui-même.

Roselyne Koeniguer a effectué ses études musicales au Conservatoire National de Région de Strasbourg, où elle a obtenu le Certificat de Fin d’Etudes en piano, une Médaille d’Or en orgue à l’unanimité avec les félicitations du jury et le Diplôme d’Etudes Musicales, dans les classes de Marc Schaefer et de Daniel Maurer. Elle a  aussi étudié l’harmonie, l’analyse,  l’accompagnement et l’histoire de la musique.

Parallèlement, elle a effectué des études scientifiques et obtenu le diplôme universitaire de «Directeur du son » (Tonmeister) à l’université de Strasbourg.

Elle se produit en concert avec diverses formations instrumentales et vocales. Elle joue régulièrement avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg et à l’Opéra du Rhin. Depuis 2008, elle est répétitrice-accompagnatrice des Petits Chanteurs de Strasbourg – Maîtrise de l’Opéra National du Rhin. Professeur agrémentée, elle enseigne aussi le piano et l’orgue.

Publicités

L’orgue du marché avec Georg KOCH

En cette journée de fête nationale, nous accueillerons un organiste allemand, Georg KOCH, pour l’Orgue du marché. 

GK201806

Dieterich Buxtehude Toccata in d

um 1637 – 1707 BuxWV 155

Johann Caspar Ferdinand Fischer Aria und 8 Variationen

1662 – 1746 aus: Musicalisches Blumen-Büschlein 1696

Johann Sebastian Bach Praeludium et Fuga in a

1685 – 1750 BWV 543

 

Georg Koch studierte an der Musikhochschule Freiburg im Breisgau Katholische Kirchenmusik und Orgel. Nach der A-Prüfung 1989 ergänzten weitere Studien in Paris, in Basel und in Mainz seine Ausbildung.

1993 – 1995 war er hauptamtlicher Kirchenmusiker an der Pfarrkirche St. Bonifatius in Lörrach. Seit März 1995 ist er Bezirkskantor der Erzdiözese Freiburg für die Dekanate Hegau, Konstanz und Linzgau und Kirchenmusiker an der Pfarrkirche Herz–Jesu in Singen.

Darüber hinaus ist er für das Erzbistum Freiburg als Orgelsachverständiger in der Region Bodensee-Hohenzollern und im Dekanat Freiburg tätig.

Zahlreiche Konzerte in Europa und in den USA, CD-Einspielungen – zuletzt an der Kœnig-Orgel in Sigmaringen und an der restaurierten Blessing-Orgel in Inneringen – Rundfunk- und Fernsehproduktionen, Publikationen von Orgel- und Chormusik sowie Veröffentlichungen zur Geschichte des Orgelbaus und der Orgelmusik dokumentieren die Vielfalt seiner künstlerischen und wissenschaftlichen Tätigkeiten.

Derzeit arbeitet er an einer Neuausgabe der Orgelwerke von Charles-Marie Widor.

L’orgue du marché avec Daniel LEININGER

Deuxième épisode de l’orgue du marché ce dimanche avec Daniel Leininger. 

DLeininger orgue Copyright BJ.Naegelen BR

Daniel Leininger étudie l’orgue avec André Stricker puis avec Daniel Roth. Il obtient en 1987 une Médaille d’or du Conservatoire de Strasbourg et en 1988, le DiplômeSupérieur Instrumental à l’unanimité. Il se perfectionne par la suite avec Michel Chapuis et Harald Vogel en particulier. En avril 1989, il est nommé organiste titulaire en l’église St Thomas à Strasbourg (orgue historique J.A. Silbermann). Il donne de nombreux concerts en France et à l’étranger.

Il est invité à enseigner dans différentes Académies d’orgue et institutions : Académie Internationale d’Orgue de Thionville, Centre d’Etudes Musicales Supérieures de Toulouse, Conservatoire Royal de Bruxelles, Conservatoire National de Région de Marseille…

Parallèlement aux études musicales, il poursuit des études de théologie protestante et de musique d’église à Erlangen (RFA) et à Strasbourg. En 1992, il fonde l’Ecole d’Orgue Protestante (AFORGEP) et en assure depuis la direction pédagogique. Depuis 2005 il est responsable du Service Musique de l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Moselle.

Il est également chef de chœur, il a dirigé l’Ensemble Vocal Universitaire de Strasbourg de 1988 à 2000 et a fondé l’ensemble vocal Ripieno en 1999. Avec cet ensemble qui rassemble des chanteurs de talent, il explore différents répertoires : Schütz, oratorios, cantates et motets de Bach, Mendelssohn, Poulenc, Britten. L’ensemble vocal Ripieno est régulièrement invité à des festivals et des saisons en Alsace et en Allemagne.

 

Programme : 

Franz Tunder                                    Praeludium in g

                                                              Canzona in G

 

Jan Pieterszoon Sweelinck         Balletto del Granduca

 

Girolamo Frescobaldi                   Bergamasca

 

Carl Philipp Emmanuel BACH     Sonate en Ré majeur Wq 70,5

1.Allegro di molto

2.Adagio è mesto

3.Allegro

L’orgue du marché avec Louis-Patrick ERNST

Louis-Patrick ERNST ouvrira ce samedi la saison 2018 de l’orgue du marché. 

Photo Ernst 2

Louis Patrick ERNST commence le piano très tôt. Après des études classiques, il obtient  successivement une licence de philosophie, le CAPES puis l’Agrégation d’Education Musicale, le 1e prix d’orgue du Conservatoire de Strasbourg et le prix supérieur interrégional d’orgue à l’unanimité.

Il a été l’élève de Jean-Joseph  ROSENBLATT, Maurice MOERLEN et Pierre VIDAL, lui-même élève de Marcel  DUPRÉ.

A Strasbourg il a étudié l’harmonie et le contrepoint avec Jean WALÈS, l’analyse avec René SCHMITT, et a fréquenté la « Norddeutsche Orgelakademie » de Harald VOGEL.
Il a enseigné l’accompagnement à l’Université de Strasbourg.

Ayant pratiqué la facture d’orgues, il siège à la Commission des Orgues du Diocèse.

Après un passage à la tribune de Ste Madeleine à Strasbourg, il est actuellement organiste à la Collégiale St Martin de Colmar.

Il a donné des récitals à Bâle, Masevaux, Thionville, Heidelberg, dans les cathédrales de Strasbourg, Freiburg, Varsovie…et accompagne volontiers des ensembles vocaux ou instrumentaux.

 

Programme :

Ludwig SENFL  (1486?-1543)     Also heilig ist der Tag     à 6 voix

Samuel SCHEIDT  (1587-1654) Variations sur « Warum betrübst du dich mein Herz »

J-S. BACH (1685-1750)  Concerto en la mineur d’après Vivaldi   BWV 593 (3 mouvements

Jehan ALAIN      (1911-1940) : Deux danses à Agni Yavishta et Litanies

Un anniversaire grandiose

L’orgue Thomas de l’église Saint-Jean accueille, à l’occasion de son troisième anniversaire, « l’un des organistes les plus brillants de sa génération » (Revue musicale de Suisse romande).

Benjamin Righetti BW 4

Le troisième anniversaire de l’orgue Thomas sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les sonorités si particulières de la facture d’orgue nordique. En effet, Benjamin Righetti mettra en avant l’équilibre sonore bien particulier et les couleurs chatoyantes de ce magnifique instrument inauguré le 28 juin 2015. Le programme mettra en avant les différentes facettes de cet instrument d’inspiration nord-allemande.

Un des plus grands interprètes actuels

« Trentenaire surdoué, inventif » (Le Temps), « l’un des organistes les plus brillants de sa génération » (Revue musicale de Suisse romande), « un interprète immensément talentueux » (Diapason), Benjamin Righetti est un musicien suisse, organiste titulaire de Saint-François et professeur à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Il poursuit parallèlement à ceci une activité régulière de concerts dans le monde entier (plus de 500 à ce jour) et d’enregistrements (disques, radio-tv, web). Amoureux tant des montagnes que des lacs de son petit pays, il est aussi rédacteur et membre du Conseil d’Administration de La Tribune de l’orgue, et tente de concilier ses nombreuses activités avec rigueur et joie.

 

Concert anniversaire

Dimanche 24 juin, 17h

Eglise Saint-Jean, Wissembourg

Entrée libre, plateau

L’orgue Thomas sur CD

C’est une grande première : avec la publication de la « Messe luthérienne pour orgue » de Jean-Sebastien Bach, l’orgue Thomas de Wissembourg est désormais aussi disponible sur CD.

02DS-2

C’est Domenico Severin, organiste titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Meaux qui publie ce disque. Quelques jours après l’anniversaire des 500 ans de la Réforme, voici l’orgue Thomas mis à l’honneur d’une très belle manière.

Une belle idée de cadeau de Noël disponible, entre autres, à l’église Saint-Jean ou au secrétariat paroissial (13 rue du presbytère à Wissembourg) au prix de 10€.

Lien : http://appassionato.domenicoseverin.com/index.htm#welcome

Carte blanche à Francis JACOB

Nous avions donné carte blanche à Francis Jacob pour le concert d’orgue du dimanche 1er octobre. Le musicien a choisi un « Wunschkonzert » autour des 20 plus belles pièces d’orgue de J.S. Bach.

francis-jacob-acc80-lorgue-de-saessolsheim-photo-redressecc81e-taille-normaleFrancis Jacob est professeur au Conservatoire de Strasbourg, fondateur et moteur de l’Association des Amis de l’Orgue de Saessolsheim, où il habite. En 1995, cette association a permis la construction d’un orgue de 30 jeux par Bernard Aubertin. Depuis, concerts, stages d’orgue s’y succèdent, une programmation riche, originale. 

Pour les 20 ans de l’orgue de Saessolsheim, il a organisé un concert autour des 20 plus belles pièces d’orgue de J.S. Bach. Cette idée est reprise ce dimanche à l’église Saint-Jean. En effet, l’orgue Thomas est d’inspiration baroque nord-allemande. Son équilibre sonore et ses couleurs poétiques chatoyantes mettent particulièrement en valeur la musique de Bach, l’un des plus grands compositeurs de musique d’orgue.

Un concert original

20 pièces de Bach dans un concert ? C’est trop long ! Oui, il s’agira d’un «Wunschkonzert» : 5 pièces seront proposées dans 4 catégories : pièces dramatiques, émouvantes, joyeuses, inventives. Après avoir entendu un court extrait de chaque pièce, le public votera à main levée, et la pièce plébiscitée sera jouée en entier. Une formule originale, une vue d’ensemble impressionnante sur un répertoire merveilleux, une part active laissée au public. 

Il va de soi que ce choix de 20 pièces est un choix parmi d’autres, de même que pour la classification proposée. Le répertoire de Bach pour orgue, au grand bonheur des organistes et du public est tellement riche et étendu, qu’on y revient toujours avec grand plaisir.

« Carte blanche à Francis Jacob » – Dimanche 1er octobre à 17h – Eglise Saint-Jean, Wissembourg