L’orgue du marché avec Heinrich Grimm

Ce samedi, Heinrich Grimm sera à l’orgue Thomas pour faire découvrir ce très bel instrument dans la fraicheur de l’église Saint-Jean. Une demi-heure de repos, une demi-heure de bonheur… 

IMG_0215Heinrich Grimm wurde 1951 in  Weinheim/Bergstraße geboren. Nach dem Abitur studierte er in Heidelberg und Karlsruhe die Fächer Musik (Hauptfach Orgel) und Deutsch für das Lehramt. Daran schloss sich ein Kirchenmusikstudium an. Nach dem aktiven Schuldienst war er von 1994 bis Ende 2011 als Dekanatskantor des Dekanates Landau und Germersheim  mit Dienstsitz an der Kirche St. Martin (Taufkirche der Heiligen Edith Stein) in Bad Bergzabern tätig. In dieser Zeit entfaltete sich eine umfangreiche Tätigkeit im Chorbereich und im liturgischen und konzertanten Orgelspiel.  Kompositionen für Orgel-Solo, Orgel mit Instrumenten und Bearbeitungen für Orgel wie z. B. Prokofieff (Peter und der Wolf), Dukas (Der Zauberlehrling), Vivaldi (Die vier Jahreszeiten), Mozart (Eine kleine Nachtmusik) u. a. wurden in den letzten Jahren veröffentlicht.

Außerdem war Heinrich Grimm als Orgelsachverständiger des Bistums Speyer tätig. Vielfältige Konzerttätigkeit als Solist und Begleiter. Nach dem Ausscheiden aus dem aktiven Dienst im Dezember 2011 ist er weiterhin als Organist an der St. Martinskirche in Bad Bergzabern tätig.

 

 

Publicités

L’orgue du marché avec Maurice-Antoine Croissant

La série estivale de « L’orgue du marché » se poursuit ce samedi avec Maurice-Antoine Croissant. Au programme : Johann Gottfried WALTER, Johann Sebastian BACH et Thomas RIEGLER. 

macroissantMaurice Antoine Croissant, studierte Kirchenmusik in Heidelberg ist seit 2001 ist er hauptamtlicher Kantor der  Johanneskirche Pirmasens, sowie Bezirkskantor des Kirchenbezirks Pirmasens und leitet in dieser Eigenschaft die Bezirkskantorei Pirmasens, den Jugendchor „Unisono“, die Kinderkantorei Pirmasens und das Musikteam (Gottesdienst-Band der Johanneskirche). Des Weiteren unterrichtet er als Leiter des Kirchenmusikalischen Seminars Pirmasens KirchenmusikerInnen im Nebenamt in Orgel, Chorleitung und Musiktheorie.  Sein Interesse gilt einem breiten musikalischen Spektrum. So widmet er sich mit Blockflöte vorwiegend barocker Kammermusik. Ferner ist Maurice Antoine Croissant Leiter des Pfälzischen Vokalensemble, des Schülermännerchores „Heart Chor Guys“ des Hugo Ball Gymnasiums Pirmasens und Mitglied der a – capella Männerformation „The Lords of the Chords“ , sowie als Pianist  Gründungsmitglied und Leiter des  sechsköpfigen Jazzensembles „Amuse Gueule“. 2008 konnte in seiner Eigenschaft als Popularmusikbeauftragter der Protestantischen Landeskirche der Pfalz den zweijährigen berufsbegleitenden Lehrgang „Popularmusik im Kirchlichen Bereich“ an der Bundesakademie in Trossingen erfolgreich abschließen. Mittlerweile ist er ein gefragter Referent in diesem Fachgebiet und gestaltet regelmäßig als Kursleiter ein Wochenende im Rahmen des Kirchenmusikalischen Bildungszentrums der Landeskirche  zu diesem Thema. Seit 2015 ist er auch Dozent für Gospelchorleitung im Schwäbischen Chorverband.  Des weiteren gibt er regelmäßig im Dekanat interessierten Blockflötenensembles Weiterbildungskurse und gestaltet landeskirchenweit „Offene Singen“ mit unterschiedlichsten Gruppen.

L’orgue du marché avec Daniel Leininger

La série « L’orgue du marché » propose de faire découvrir tous les samedis le magnifique orgue Thomas de Wissembourg. Chaque semaine, des organistes régionaux – Français et Allemands – se succèdent aux claviers de cet instrument inauguré en 2015 pour un moment musical d’une demi-heure (11h-11h30). Et c’est Daniel Leininger qui ouvre le bal ! 

DLeininger orgue Copyright BJ.Naegelen BR

Daniel Leininger étudie l’orgue avec André Stricker puis avec Daniel Roth. Il obtient en 1987 une Médaille d’or du Conservatoire de Strasbourg et en 1988, le DiplômeSupérieur Instrumental à l’unanimité. Il se perfectionne par la suite avec Michel Chapuis et Harald Vogel en particulier. En avril 1989, il est nommé organiste titulaire en l’église St Thomas à Strasbourg (orgue historique J.A. Silbermann). Il donne de nombreux concerts en France et à l’étranger.

Il est invité à enseigner dans différentes Académies d’orgue et institutions : Académie Internationale d’Orgue de Thionville, Centre d’Etudes Musicales Supérieures de Toulouse, Conservatoire Royal de Bruxelles, Conservatoire National de Région de Marseille…

Parallèlement aux études musicales, il poursuit des études de théologie protestante et de musique d’église à Erlangen (RFA) et à Strasbourg. En 1992, il fonde l’Ecole d’Orgue Protestante (AFORGEP) et en assure depuis la direction pédagogique. Depuis 2005 il est responsable du Service Musique de l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Moselle.

Il est également chef de chœur, il a dirigé l’Ensemble Vocal Universitaire de Strasbourg de 1988 à 2000 et a fondé l’ensemble vocal Ripieno en 1999. Avec cet ensemble qui rassemble des chanteurs de talent, il explore différents répertoires : Schütz, oratorios, cantates et motets de Bach, Mendelssohn, Poulenc, Britten. L’ensemble vocal Ripieno est régulièrement invité à des festivals et des saisons en Alsace et en Allemagne.

L’orgue Thomas soufflera sa deuxième bougie

Inauguré en juin 2015, l’orgue Thomas de Wissembourg fête ce dimanche son deuxième anniversaire. Et pour l’occasion, Christophe Mantoux, l’un des plus grands interprètes français actuels, sera aux claviers.

IMG_9830

Construit par la manufacture d’orgue Dominique Thomas (Belgique), l’orgue de l’église Saint-Jean possède un équilibre sonore bien particulier et des couleurs poétiques chatoyantes qui réjouissent amateurs et mélomanes depuis maintenant deux ans. Si sa première destination est d’être au cœur du chant de l’assemblée, l’orgue Thomas se dévoile régulièrement lors de récitals ou de concerts avec ensembles vocaux ou instrumentaux. De tels instruments ont inspiré des musiciens comme Bach, Böhm, Buxtehude ou Scheidemann. Ce sont notamment ces compositeurs majeurs qui seront à l’honneur ce dimanche lors du concert anniversaire donné par Christophe Mantoux.

Un interprète de premier plan

Christophe Mantoux 15Professeur d’orgue au Pôle supérieur (PSPBB) et au Conservatoire à Rayonnement régional de Paris, organiste titulaire de l’église Saint-Séverin à Paris, Christophe Mantoux a étudié l’orgue et l’improvisation avec Gaston Litaize, ainsi que l’harmonie et le contrepoint à Paris. En 1984 il remporte le Grand Prix d’interprétation du Concours international d’orgue de Chartres, à la suite duquel il entreprend une carrière internationale de concertiste qui le conduit en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique du Sud, en Chine, en Corée du Sud et au Japon. Les nombreux instruments authentiques issus de traditions de facture d’orgue très diverses qu’il a ainsi régulièrement l’occasion de jouer nourrissent sa réflexion d’interprète et d’enseignant.

 De 1986 à 1992, il est organiste titulaire de la cathédrale de Chartres, et, de 1992 à 2011, professeur d’orgue au Conservatoire de Strasbourg ; membre de la Commission nationale des monuments historiques (section des orgues), il est par ailleurs invité comme membre de jury de nombreux concours internationaux et comme professeur pour des masterclasses.

Ses enregistrements ont été remarqués par la critique. Les orgues Thomas ne lui sont d’ailleurs pas inconnues puisqu’un enregistrement consacré à J.S. Bach, à l’orgue Thomas de l’église du Bouclier à Strasbourg, paraît actuellement chez ADF Bayard et en téléchargement sur de nombreuses plates-formes commerciales.

Ce concert anniversaire sera donc l’occasion de (re)découvrir les sonorités si particulières de la manufacture d’orgue nordique par un interprète à la renommée mondiale.

Place à la jeune génération !

La saison des concerts d’orgue à l’église Saint-Jean de Wissembourg se poursuit le jeudi de l’Ascension avec un récital de Thomas Kientz consacré à la musique flamande.

Thomas_Kientz_2015

Un instrument ouvert à tous et polyvalent. Voilà l’ambition de l’orgue Thomas de Wissembourg. Un projet réalisé grâce à son utilisation dominicale quotidienne, aux cours de musique prodigués, à une série estivale de moments musicaux intitulée « L’orgue du marché » mais encore grâce à l’ouverture à toutes les générations. Ce jeudi, Wissembourg accueille l’un des plus jeunes représentants de l’école d’orgue française. Thomas Kientz, organiste titulaire à Strasbourg des orgues de saint-Pierre-le-Jeune protestant, saint-Guillaume ainsi que de l’orgue de chœur de la cathédrale de Strasbourg, proposera un programme original qui nous fera voyager à la lueur des contrées nordiques. De Sweelinck à Bach en passant par Lübeck ou Hurlebusch, c’est un répertoire résolument polyphonique qui raisonnera dans l’église Saint-Jean. L’orgue Thomas fera le reste : inauguré en 2015 l’instrument possède un équilibre sonore particulier et des couleurs poétiques chatoyantes qui sauront donner une plus-value aux pièces interprétées.

Pour ce concert, place donc à la jeune génération avec Thomas Kientz. Né en 1991, Thomas Kientz commence ses études au Conservatoire de Strasbourg, puis se perfectionne à Paris auprès de Vincent Warnier pour l’orgue, et de Nicolas Mallarte au conservatoire de Boulogne-Billancourt pour le piano. En parallèle, il obtient un premier Prix d’improvisation à l’orgue dans la classe de Pierre Pincemaille au Conservatoire de Saint Maur-des-Fossés. Thomas Kientz poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris auprès d’Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, Yves Henry, Pierre Pincemaille, Laszlo Fassang, Isabelle Duha, Louis-Marie Vigne. Il y obtient le Master d’orgue, le Prix d’harmonie, le Prix de contrepoint et étudie actuellement dans la classe d’improvisation à l’orgue. Son désir d’approfondir les différentes époques du répertoire l’amène à compléter sa formation auprès de divers pédagogues tel que Louis Robilliard, Eric Lebrun, Lorenzo Ghielmi, Andrea Marcon. Thomas Kientz se distingue par de nombreux prix internationaux. Il développe aujourd’hui une carrière de soliste à l’orgue et d’accompagnateur au piano en France, Allemagne, Suisse, Italie, Belgique ainsi qu’aux Etats-Unis où il était young artist in residence à la cathédrale de la Nouvelle Orléans (Louisiane) d’octobre 2013 à avril 2014. Nul doute qu’il saura, jeudi 25 mai à 20h, combler les oreilles novices et mélomanes lors d’un récital qui s’annonce exceptionnel.

Avec Bach, de l’ombre à la lumière

Gilles Oltz 1 (N-B)La saison 2017 des concerts d’orgue à l’église Saint-Jean de Wissembourg débute ce vendredi par un récital de Gilles Oltz.

Le week-end de Pâques a été choisi pour débuter cette nouvelle saison de concerts d’orgue. En ce vendredi Saint le programme sera entièrement consacré à Johann Sebastian Bach. La musique de Bach ? Sans doute le plus beau moyen de peindre les portraits de la Passion ; une musique touchante, d’une perfection rare. ‬‬D’autant que l’instrument s’y prête particulièrement : inauguré en juin 2015, l’orgue Thomas est en effet inspiré des orgues baroques nord-allemandes. Un type d’instrument qui a influencé le jeune Bach, notamment lorsqu’il a parcouru 400 kilomètres à pied pour assister aux Abendmusiken donnés par Buxtehude à Lübeck, en Allemagne du nord. Un véritable périple au début du XVIIIe siècle.

Gilles Oltz fera découvrir les plus belles pièces du « cantor de Leipzig » pour la Passion et Pâques. Après des études d’orgue aux Conservatoires de Lyon et Paris, où il a pu bénéficier de l’enseignement de Christophe Mantoux ou Louis Robilliard, Gilles Oltz est devenu organiste co-titulaire de l’orgue Silbermann de l’église Sainte-Aurélie et de l’orgue Merklin du Temple Neuf de Strasbourg. Parallèlement à ces activités de concertiste auxquelles il attache beaucoup d’importance, Gilles Oltz se passionne aussi pour l’administration des établissements culturels. Il a obtenu un Master à l’Institut d’Études Politiques de Strasbourg et a travaillé notamment pour l’Opéra Comique de Paris et le Festival de musique de la Chaise-Dieu. Il est actuellement conseiller aux études supérieures à la Haute Ecole des Arts du Rhin à Strasbourg et président de l’ensemble vocal Exosphère dirigé par Jean-Philippe Billmann.

Plusieurs autres concerts d’orgue sont programmés tout au long de l’année à l’église Saint-Jean. Le jeudi de l’Ascension, la place sera laissée à la jeune génération avec Thomas Kientz. Deux personnalités reconnues de l’orgue, Christophe Mantoux et Francis Jacob, seront aux claviers respectivement les dimanches 25 juin et 1er octobre. Enfin, Guillaume Nussbaum et Guy Ferber marieront l’orgue Thomas à la trompette baroque le 15 août.

« De l’ombre à la lumière » – Vendredi 14 avril à 17h à l’église Saint-Jean de Wissembourg – Entrée libre, plateau